PROFANATION

Publié le par Lisa Decamps

Profanation du Cimetière juif de Saverne
le  28 juillet 2004

 

 

 

 

Photo : Pierre Lévy

 

 

 

 

 

Une trentaine de tombes du cimetière juif de Saverne (Bas-Rhin) ont été découvertes mercredi matin (28 juillet) souillées, principalement de croix gammées, venant ainsi s'ajouter à une longue liste de profanations en Alsace ces derniers mois.
Des croix gammées, des croix celtiques, des étoiles de David et un "666" (inscription satanique) ont été été tagués à la peinture rouge et bleue sur ces tombes.

 

 

Les inscriptions, faites principalement sur des pierres tombales datant du début du 20e siècle, ont été découvertes mercredi matin par une personne qui se rendait sur la tombe d'un membre de sa famille dans ce cimetière historique de la communauté juive de Saverne, installé dans une forêt à flanc de coteau.

 

 

Pierre Lévy, délégué régional du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), qui s'est rendu sur place mercredi après-midi, a déclaré :
"On est sous le choc, une fois de plus, après la constatation de cet acte odieux et lâche.
La réaction devant ce type de provocations commence à devenir classique et exaspérante".
Il a noté les "similitudes" de la situation géographique d ce cimetière aveccelui d'
Hattstatt-Herrlisheim (Haut-Rhin), dont 127 tombes avaient été souillées d'inscriptions antisémites et pro-nazies fin avril : "C'est un cimetière isolé et paisible, en bordure de forêt, avec des vieilles pierres tombales recouvertes par les fougères".
Mais il a souligné qu'il n'y avait en revanche "aucune similitude" dans les inscriptions, opposant le "soin" apporté aux inscriptions d'Herrlisheim au travail "baclé", avec des croix gammées "pas dans le bon sens" à Saverne.

 

 

"Qu'est-ce-qui pousse des jeunes et des moins jeunes à commettre de tels actes, qu'on ne peut que déplorer ? Est-ce une histoire de mode, de voyous, ou d'antisémitisme et de racisme, ce qui serait la pire des raisons ?", s'est interrogé de son côté Salomon Lévy, vice-président du consistoire israélite du Bas-Rhin. "Nous sommes surpris que ce type d'actes continuent malgré la condamnation générale après les autres profanations".

 

 

La profanation du cimetière de Herrlisheim avait provoqué des réactions indignées de l'ensemble de la classe politique française.

 

 

La communauté musulmane alsacienne fait elle aussi l'objet depuis quelques mois d'une série de dégradations et graffitis à caractère raciste : croix gammées et inscription "mort aux Arabes" sur un magasin d'alimentation tenu par un musulman, mosquées dégradées par des croix gammées et des tags racistes, entreprise de pompes funèbres musulmane profanée.

 

 

Dans la nuit du 13 au 14 juin, une cinquantaine de tombes musulmanes avaient été profanées par des inscriptions néo-nazies dans un cimetière de Strasbourg et la semaine suivante les tombes de 55 musulmans morts pour la France avaient été taguées au cimetière militaire de Haguenau (Bas-Rhin).

 

 

Raphaël Nisand, président de la LICRA (ligue contre le racisme et l'antisémitisme) du Bas-Rhin : "Cette litanie de profanations est extrêmement inquiétante pour tout le pays. Où va-t-on lorsque les morts sont traités de la sorte?"

 

 

"Une fois de plus, l'image de l'Alsace, tolérante et ouverte, vient d'être ternie par un acte inqualifiable", a déclaré dans un communiqué le président du conseil régional d'Alsace Adrien Zeller.

 

 

Au total, près de 300 tombes juives, musulmanes ou chrétiennes ont été profanées en Alsace depuis le mois d'avril.

 

 

 

Une triste litanie
 
 
 

Ces faits viennent rappeler les dégradations commises à Strasbourg durant le week-end de Pâques 2002 : un pavillon situé à l'intérieur du Cimetière israélite de la Communauté Etz Haïm à Schiltigheim (banlieue de Strasbourg) a été incendié au cours de la nuit du lundi 1 au mardi 2 avril.
Le 12 avril 2002, ce sont
les tombes du Cimetière israélite de Cronenbourg situé route d'Oberhausbergen, qui ont été profanées. Rappelons aussi le saccage du Cimetière juif de Sarre-Union en janvier 2001.

 

 

 

 

Source : http://judaisme.sdv.fr/synagog/basrhin/r-z/saverne/profan.htm

Publié dans TÉMOIGNAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pauline 16/12/2005 17:00

Encore une preuve que l'homme peut souvent être inhumain! Leur prendra t-on la dignité de ces pauvres gens, jusque dans l'au delà? Mais c'était un très mauvais calcul puisque ce sont vous, les profanateurs qui avaient perdu la vôtre à ce moment là!

Lola 16/12/2005 16:53

Ceux qui en arrivent à ça, sont vraiment navrants!