LE JOUR DE MAI LEVANT

Publié le par Lisa Decamps

LE JOUR DE MAI LEVANT

 

 

 

 Photo: www.michelleblessemaille.com


Vos grands yeux effarés au jour de mai levant
S'abreuvent des clartés du matin prometteur.
Maintenant vos bourreaux ont cessé leurs clameurs ;
La lumière a figé tous leurs rires aux yeux clairs
Et réchauffe soudain vos oripeaux, vos chairs,
Vos grands yeux effarés au jour de mai levant.



Peuple rayé,
Peuple de fantômes,
Vos rayures aujourd’hui ont les traits de la gloire !



Vous avez triomphé de l’immonde carrière,
Vous êtes revenus de ce gouffre sans fond,
L’échine disloquée, les yeux creusés profonds.
Vous avez remonté le long escalier blanc
Quittant ces temps de fer et ces matins tremblants,
Vous avez triomphé de l’immonde carrière.



Peuple de sous-hommes,
Peuple de bagnards,
Ce trou assourdissant bruit de votre victoire !



Vos frères abattus, disparus sans linceul,
De France ou de Russie, d’Espagne ou de Judée
Se dressent avec vous, innombrables, guidés
Par les seuils éclairés déchirant le ciel noir.
Votre vibrant cortège emporte dans la gloire
Vos frères abattus, disparus sans linceul.



Peuple de vainqueurs,
Peuple sans drapeau,
Nul ne peut tuer l’espoir et l’esprit sous la peau !

 

 

 

 

 

 

Choeur d'Hommes d'Anjou

(G.Boussion – T.Dechaume – J.J. Roux)

 

 

 

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article