LE CONCOURS DE LA RESISTANCE

Publié le par Lisa Decamps

LE CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

 

Photo de classe: auteur inconnu/ Lycée L'Oustal

 

 

 

 

 

 

Le Concours National de la Résistance et de la Déportation a été fondé à l’initiative de la Confédération Nationale des Combattants Volontaires de La Résistance afin de perpétuer chez les jeunes Français le souvenir des souffrances et des sacrifices des héros et des martyrs de la Résistance.

La Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance et le Réseau du Souvenir l’ont ensuite rejointe pour aboutir en 1961 à la création officielle du Concours.

Ses finalités vis-à-vis des jeunes sont :
-  Transmettre des valeurs qui se rattachent aux droits de l’homme et aux principes de la démocratie
-  Susciter un esprit de tolérance et une démarche de solidarité
-  Préparer à la vie de citoyen
-  Acquérir une démarche d’historien
-  Rapprocher deux générations

Il est ouvert aux élèves des établissements publics et privés sous contrat ainsi qu’aux élèves des établissements d’enseignement agricole, des établissements relevant du Ministère de la Défense et des établissements français à l’étranger.

Il comporte quatre catégories de participation :
-  1ère catégorie : classes de lycée (y compris bac pro).

Réalisation d’un devoir individuel en classe. Durée 3h30
-  2ème catégorie : classes de lycée (y compris bac pro).

Réalisation d’un mémoire collectif portant sur le thème.
-  3ème catégorie : classes de Troisième de Collège et classes de lycée professionnel. Réalisation d’un devoir individuel en classe. Durée 2h30.


-  4ème catégorie : classes de Troisième. Réalisation d’un mémoire collectif portant sur le thème.

Les épreuves des première et troisième catégorie doivent être réalisées en classe, sous surveillance, dans le temps indiqué : les candidats ne doivent disposer d’aucun document. Les sujets doivent rester confidentiels jusqu’à la date de l’épreuve.

En revanche, il est recommandé aux enseignants, à partir du thème national, d’aider leurs élèves à préparer l’épreuve. Ils doivent être incités à rechercher les témoignages d’anciens résistants dans des enquêtes personnelles ou dans les ouvrages consacrés à cette période.

Les mémoires collectifs peuvent être préparés dès le premier trimestre et être enrichis de citations, de poèmes, de dessins et de photographies. Ils peuvent éventuellement être accompagnés d’enregistrements audio ou vidéo. Ils doivent obligatoirement être présentés sous une forme permettant leur expédition par voie postale.

 

 

 

 

 

 

Source : Memoire-net

Publié dans RESISTANCE-MEMOIRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

el diablo 06/02/2006 18:03

Découvrez le blog d’El Diablo