"LA FACE CACHEE DES GI's"

Publié le par Lisa Decamps

"LA FACE CACHEE DES GI's "

On évoque 3 620 viols ou meurtres en France, 2 420 en Angleterre, 11 040 en Allemagne...commis par les soldats américains entre 1944 et 1945! Ces chiffres incroyables ont été établis par le sociologue et criminologue J.Robert Lilly de la Northern Kentucky University, à partir des compte rendus de procès en cour martiale à ses propres soldats. Exit les images d'Epinal des jeunes filles s'accrochant reconnaissantes, au cou de leurs libérateurs... La libération de l'Europe par les GI's a donné lieu à de pénibles exactions, notamment des crimes sexuels sur des femmes et des enfants.

"Des femmes faciles..."

Le résultat des investigations du checheur est accablant: les soldats ont violé, pillé, assassiné en France. Pour le seul mois de juin 1944, 175 soldats américains ont été accusés de viol en Normandie! A tel point que le maréchal Juin envoya au général Einsenhower une note demandant "qu'un terme soit mis à l'insécurité permanente à laquelle sont soumises les populations françaises terrorisées par les troupes américaines".

Les raisons de cette déferlante de crimes? Selon J.Robert Lilly, la Libération en a favorisé une autre, intempestive: celle des moeurs bridées pendant la guerre. Les soldats américains étaient convaincus de trouver en France des "Femmes faciles" dit le manuel du GI! Et le facteur aggravant est bien sûr l'alcool. La majorité des crimes été commise lors de tragiques beuveries collectives...

En cour Martiale

A l'époque, ces viols ont été jugés en cour martiale par des gradés américains et se sont conclus par des exécutions publiques sur le territoire français même, sur des gibets de fortune dressés dans les champs. Les condamnés? A 84 % des soldats noirs alors qu'ils ne réprésentaient que 10 % des effectifs américains. Des chiffres qui renvoient au silence des crimes de soldats blancs...

Interdit aux Etats-Unis

Pour écrire son livre J.Robert Lilly a travaillé à partir d'archives des tribunaux militaires de l'armée américaine, et exhumé des centaines de dossiers en sommeil depuis soixante ans. Il a ainsi pu retrouver des jeunes filles victimes de viol. Les autorités américaines ne voient pas d'un très bon oeil ses travaux et ont empêché la parution de cet ouvrage: *La Face cachée des GI's. Ed Payot.

 

Frédérique Maupu Flament

Publié dans HISTOIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article