PIERRE CLOSTERMANN

Publié le par Lisa Decamps

PIERRE CLOSTERMANN

"L'AS DE LA FRANCE LIBRE"

 

 

Photo :  auteur inconnu

 

 

Pierre Clostermann, un as de la France libre, est mort ce 22 mars à l'âge de 85 ans, à Montesquieu-des-Albères (Pyrénées orientales), ce . Né à Curitiba au Brésil, d’un père diplomate, le 28 février 1921. Bien qu'ayant fait ses études en France, c'est en Amérique latine, à l'âge de 17 ans, qu'il apprend à piloter, pour ensuite obtenir, en 1938, le diplôme d'ingénieur aéronautique de la Ryan School, aux Etats-Unis. Lorsque la guerre éclate, son père rejoint la France libre, à Brazzaville, et lui-même part à Londres.

E, 1941, ce chasseur vole sur Spitfire et Tempest. En 1945, il rencontre Ezer Weizman, dans l'escadre 122 de la RAF, un aviateur très brillant dont il admire «le caractère raisonnable» et qui deviendra président de l'Etat d'Israël. Titulaire de 33 victoires homologuées et 12 probables dans la RAF (Royal Air France), il publie en 1948 ''Le Grand cirque'' (Flammarion), récit de souvenirs de ses combats aériens avec son ami Jacques Remlinger. Ce livre devenu best-seller a inspiré bien des vocations et une récente adaptation en bandes dessinées par Manuel Perales


Compagnon de la libération, cet homme ''bigger than life'' (Ndlr : plus grand que la vie) a été diplômé d'Oxford, industriel - PDG de Reims Aviation, vice-président de Cessna -, député gaulliste en Alsace et dans les Yvelines, administrateur de Air France (1956-1962), enseignant dans l'école d'état major de l'US Air Force pour des colonels destinés à devenir des généraux, traducteur de ''Jonathan Livingston, le goëland'' (1973) de Richard Bach, adepte de la pêche sportive...


Cet excellent conteur avait rendu hommage à Max Guedj (z''l, 1913-1945), avocat et pilote Français libre, dans ''Feux du ciel'' (Ed. Ananké/Lefrancq).

A Paris, le Président de la république Jacques Chirac, a indiqué : ''J'ai appris avec une grande émotion et une profonde tristesse la mort de mon ami Pierre Clostermann. Avec lui disparaît une figure de légende, l'As des as des Forces aériennes françaises libres, le pilote de chasse aux 33 victoires, ''le premier chasseur de France'' disait le général de Gaulle qui le fit Compagnon de la Libération. Son épopée, il l'avait racontée dans ''Le Grand Cirque'' qui suscita l'enthousiasme de la jeunesse.

Depuis ce jour de 1962 où Georges Pompidou nous avait présentés, nous avions noué des liens que les années avaient constamment resserrés. J'appréciais l'enthousiasme, l'audace, les convictions et le courage exceptionnel de cet homme qui n'avait jamais hésité à se sacrifier pour l'amour de la France. Il était pour moi l'incarnation du héros et j'étais très fier d'être son ami. Je pense avec reconnaissance à ses combats et à son amour pour la liberté''.

''Grand-Croix de la Légion d'Honneur, Pierre Clostermann fait partie des plus grands as de la Seconde Guerre mondiale. Au groupe de chasse '' Alsace '' en 1942, au 602e Squadron '' City of Glasgow '', ainsi qu'aux 274e, 56e et 3e Squadron, il a toujours combattu avec courage et détermination au service de la France. Il laisse à l'armée de l'air et à la Défense, la mémoire d'un patriote et d'un humaniste'', a déclaré Michèle Alliot-Marie, ministre française de la défense.

Pierre Clostermann ''n'a eu de cesse de servir la France avec fougue et talent. Il mérite l'admiration et la reconnaissance de nos compatriotes'', a déclaré Hamlaoui Mekachera, ministre délégué aux Anciens combatttants.

Pierre Clostermann avait prévu que sera scellée sur sa tombe une plaque reprenant la devise de l'Ordre de la Libération : ''Patriam servando victoriam tulit'' (En servant la patrie, il a remporté la victoire).

Les obsèques du colonel Pierre-Henri Clostermann, Grand-Croix de la Légion d'honneur et Compagnon de la Libération, seront célébrées en la cathédrale Saint-Louis des Invalides le 27 mars, à 9 h. Puis, les honneurs militaires seront rendus dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides.

L'agenda de Michelle Alliot-Marie, Ministre de la Défense, et de Hamlaoui Mekachera, ministre délégué aux Anciens combattants, n'indique pas la présence de ces ministres à ces cérémonies.

  

 

Source: Top News.

 

 

Publié dans BIOGRAPHIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article