MAURICE ETCHEVERRY

Publié le par Lisa Decamps

MAURICE ETCHEVERRY

Photo: auteur inconnu

 

 

 

 

 

 

Engagé volontaire dans la Marine Nationale à 18 ans en 1941. Embarque sur le RICHELIEU parti aux U.S.A pour finir son armement et convoyer une partie de l'or de la Banque de France.



Lors de son escale à New-York, il fait parti des 7 marins (sur plus d'un millier) à déserter et passe au Canada à Halifax où après quelques jours de prison (le temps de l'enquête) il embarque sur le premier convois pour l'Angleterre ou il est affecté sur le contre torpilleur F.N.F.L "LA COMBATTANTE".



Son matricule F.N.F.L est "204 FN 43"



Le bâtiment est affecte en Manche et en Mer du Nord pour combattre les vedettes rapides S-boot. Il fait parti de la 1re Escadre de Destroyers de Porsmouth



Jusqu'au 6 juin 1944 son commandant est le capitaine de corvette Patou. Après le 6 juin 1944 c'est le capitaine de corvette Pépin Lehalleur qui prit le commandement jusqu'à sa perte en mer du Nord, la nuit du 23 février 1945 emmenant avec elle 65 marins français et 2 britanniques.



Mon Frère avait 22 ans lors de sa mort !



C'est LA COMBATTANTE qui dans la nuit du 12 au 13 mai 1943, coule une vedette rapide allemande et recueille les survivants dont le fils de l'amiral Donitz qui mourut a bord de ses blessures.

A la poursuite de son destin

 

 

Après le 6 juin 44 un nouveau contingent de marins est arrive ce qui a permis aux anciens de pouvoir poser sac à terre.

 


Comme ma mère me l'a souvent dit, Maurice avait refusé : "ce n'est pas parce que la FRANCE est libérée qu'il faut s'arrêter la , d'autres pays ce sont battu à nos cotes et aujourd'hui ils ont besoin de nous comme nous nous avons eu besoin d'eux"

 



Février 45 pour la première fois il vient à la maison pour 1 mois , pour une raison qui restera toujours inconnue , il se rend à PARIS à l'amirauté. Là il apprend que LA COMBATTANTE est en rade de BREST et doit prendre la mer pour PORTSMOUTH .

 



Il entre à la maison pour nous embrasser et dire au revoir à sa petite soeur née en 41 et à son petit frère ne en 43, à ses parents et ses soeurs ( mon deuxième frère qui aujourd'hui est l'ainé était au combat avec la première armée)

 



Il arrive à BREST, pas de bâtiment ! Il avait levé l'ancre ....

 



Par chance (?) un bâtiment britannique quitte BREST pour PORTSMOUTH. Ils acceptent de le prendre à leur bord.

 



Toujours pas de bâtiment , mais il rencontre le vaguemestre (PETER Roger qui nous a raconte les aventures de mon frère ) qui lui dit que LA COMBATTANTE était a SHERNESS. Ils prennent le train et arrive à LONDRE ils rencontre un matelot qui lui dit de se depecher car il appareillait.
En effet ils étaient en train de lever l'échelle de coupée...

 



Maurice a crié d'attendre, il a embarque à 23h30 il est mort a 23h55.

 



Si ce n'est pas le destin, dites moi ce que c'est !!!

 

 

 

 

 

 

Source: Histoire des Français Libres

 

Publié dans BIOGRAPHIES

Commenter cet article