"L'ALLEMAGNE OUVRE SES ARCHIVES"

Publié le par Lisa Decamps

L'ALLEMAGNE OUVRE SES ARCHIVES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

 

rakevet-bashoah-s.jpg

 

 

Jusqu’à présent, les archives allemandes de la Seconde Guerre mondiale étaient restées closes, renfermant d’innombrables secrets. Les gouvernements successifs de la RF, puis de l’Allemagne réunifiée, s’étaient toujours opposés à l’ouverture des archives, sous le prétexte de préserver la vie privée des personnes liées aux acteurs de la guerre. Seule la Croix-Rouge Internationale avait pu accéder aux documents afin de retrouver la trace de Juifs portés disparus ou morts sans sépulture en Europe de l’Est.

Brigitte Zypries, la ministre allemande de la Justice, vient d’annoncer lors d’une conférence de presse donnée au Musée américain de la Shoah que les archives vont être progressivement ouvertes au public, et avant tout aux historiens.

Les chercheurs vont donc pouvoir accéder pour la première fois à une mine d’information précieuses sur le sort de milliers de prisonniers de la Seconde Guerre mondiale et sur l’existence de dizaines de petits camps d’extermination, dont à part le nom bien peu de choses étaient connues.

Le professeur Yehouda Bauer, de l’institut Yad Vashem, sera le consultant israélien en charge de l’exploitation de ces archives. «Il y a plus que de sérieuses probabilités que le nom des commandants de ces camps et de leurs adjoints soient trouvés aux côtés des noms et du sort réservé aux prisonniers qui sont passés par ces camps», estime Bauer.

Onze pays, parmi lesquels Israël et les Etats-Unis, supervisent les 30 à 50 millions de documents d’archives stockés dans la ville allemande de Bad Arolsen. Ces pays doivent déterminer ensemble comment amender le traité de 1955 qui régit les archives et permettre légalement l’accès aux historiens et aux membres des familles des victimes l’accès aux archives. La décision sera prise par consensus et n’importe lequel des pays concernés pourrait empêcher l’ouverture de la consultation. Un accord devrait de plus subir l’approbation du parlement de plusieurs des pays concernés. La procédure ne devrait pas toutefois prendre plus de 6 mois.

Berlin travaillera avec Washington sur l’ouverture des archives et selon l’émissaire américain en charge des questions liées à la Shoah, Edward O’Donnel, le but est «d’atteindre un accord le plus vite possible.»

L’annonce de la ministre allemande Brigitte Zypries vient couronner 20 années de pressions du Musée de la Shoah américain et des gouvernements américains et français en faveur de l’ouverture des archives.

 

La directrice du Musée de la Shoah américain, Sarah Bloomfield, a déclaré : «alors que nous perdons des survivants et que l’antisémitisme remonte, ce pas décisif intervient à point nommé.» Il s’agit d’un acte «d’une grande importance morale et historique, qui intervient à un moment crucial», a-t-elle ajouté.

Article : Alexandre Yudkewicz

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

chelda 23/09/2009 13:04


salut je cherche sur l'archive le nom (chelda)


referencement 24/04/2006 22:05

Bien ton blog ! Envie de plus de lecteur ? Pourquoi ne pas venir enregistrer ton blog sur notre annuaire ?

Rendez vous à tous sur : referencement blog annuaire blog

c'est gratuit ! Ca ne vous coutera que 10 secondes ;) SOYEZ LES PREMIERS !