CLAP DE FIN

Publié le par Lisa Decamps

CLAP DE FIN

 

 

Photo: Bernard de Preville

Dans toutes les communes, petites et grandes, on a commémoré avec émotion la fin de la guerre. Reste que ce jour férié, pour une grande partie de la population ne représente pas grand chose. L'éducation civique a disparu pendant trop longtemps des programmes scolaires et si vous vous amusez à demander autour de vous que nous vaut l'aubaine de ce jour de congé supplémentaire, nombreux sont ceux qui ne sauront que répondre.

Bertrand Blier avait réalisé en 1963 un retentissant Hitler… connais pas ! On y montrait une jeunesse ignorante d'un passé dont leurs parents leur avaient peu parlé…

A Cannes, Mandelieu, Le Cannet, Mougins, comme dans les plus petites communes, des hommes et des femmes ont déposé leurs gerbes et se sont recueillis. Ceux en âge d'avoir vécu les années d'occupation et ceux, un peu plus jeunes qui se rappellent avoir été chez l'épicier du coin acheter, cher, quelques œufs et un morceau de pain, sans oublier d'amener avec eux les indispensables tickets de rationnement.

Ceux des villes subirent avec plus de rigueur que ceux des champs cette période noire. Certains en gardent de la rancœur car, s'il y eut des gestes de générosité en ces temps difficiles, d'autres n'hésitèrent pas à profiter de la situation et pratiquèrent le marché au noir de façon éhonté.

Cette photo du port de Cannes à la Libération est éloquente et se passe de commentaires.

 

Article source: www.pariscotedazur.fr

Publié dans ACTUALITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article